Des fenêtres pour la réglementation thermique

En neuf, pour atteindre et même dépasser le seuil réglementaire (le vitrage doit représenter 1/6 de la surface habitable), la surface des baies ne cesse de croître en façade. Nous pouvons ainsi profiter au maximum de la lumière et de la chaleur naturelles, et ainsi réduire notre facture énergétique (chauffage et éclairage). Cette évolution s’accompagne d’une augmentation du clair de jour des produits. En effet, la menuiserie tend à se faire discrète grâce à des profilés à la fois plus fins et plus robustes. C’est le cas des profilés en aluminium, en acier, mais aussi en PVC, quand ils sont associés à la fibre de verre. Un procédé qui, contrairement aux renforts habituels en métal, ne dégrade pas les qualités thermiques. les modèles hautes performances (5 % offrent un Uw inférieur à 1,2) se multiplient et devraient devenir le standard de référence.

En termes de matériaux, si le PVC, réputé pour ses qualités isolantes, domine toujours les ventes, il connaît un léger recul face à l’aluminium, dont les performances thermiques se sont améliorées. Quant au bois, il conserve sa bonne image de marque auprès du public : ses qualités thermiques sont toujours excellentes, et des progrès considérables ont été accomplis en matière de robustesse et de facilité d’entretien.

Pour choisir le produit le mieux adapté à ses besoins, il faut désormais aussi tenir compte du facteur solaire Fs (apport de chaleur), de la transmission lumineuse TL, de la ventilation de l’habitat, des garanties produits, etc.

Mieux vaut donc savoir lire les étiquettes.

QUELQUES DÉFINITIONS :

Uw : isolation thermique de la fenêtre

Elle s’exprime en watt par mètre carré pour 1 °C de différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Plus l’Uw est bas, plus la fenêtre est isolante et conserve la température intérieure.

Sw : facteur solaire de la fenêtre

Ce facteur indique la capacité du vitrage à transmettre l’apport de chaleur du soleil vers l’intérieur de la maison. Le Sw est compris entre 0 et 1. Plus il est élevé, plus la quantité de chaleur qui entre dans la maison augmente.

TLw : facteur de transmission lumineuse

Ce coefficient traduit la capacité d’un vitrage à faire entrer la lumière naturelle à l’intérieur de la maison, créant ainsi une économie d’éclairage. Plus le TLw est près de 100 %, plus la quantité de lumière naturelle qui entre dans la maison augmente.

 

Source : cotemaison.fr

Diaporama



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>