L’isolation thermique

Qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, il faut savoir que plusieurs endroits de votre maison peuvent être sources de fuite de chaleur :

    • Le toit : 20 à 30% de chaleur s’évacue par les toits
    • Les murs : 25 à 35% de la chaleur s’évacue par les murs
    • Les fenêtres : 10 à 15% de la chaleur s’évacue par les fenêtres
    • Le plancher : 7 à 10% de la chaleur s’évacue par le plancher

Grâce à l’isolation thermique, votre maison restera au frais l’été et gardera la chaleur en hiver tout en vous protégeant du froid. Elle vous permettra un confort maximal et surtout de pouvoir baisser votre facture énergétique.

Que faut-il respecter ?

Pour qu’une isolation thermique soit aux normes de la réglementation RT2012, il faut qu’elle dispose :

  • d’une forte résistance thermique : elle permet une isolation efficace et le respect de la réglementation thermique.
  • d’une étanchéité à l’air : pour moins de déperditions thermiques du bâtiment.
  • d’une ventilation maitrisée : pour un air neuf et sain, et afin d’évacuer les excédents de vapeur d’eau.

Ces trois critères doivent être maitrisés et être fait avec soin. La qualité de pose est donc primordiale pour pouvoir respecter la règlementation RT2012 ou encore le label BBC-effinergie Rénovation.

Quel isolant choisir pour votre maison ?

Afin de bien choisir le matériau à utiliser, deux critères sont à prendre en compte :

  • Sa conductivité thermique, c’est-à-dire la capacité du matériau à conduire la chaleur. En général plus le matériau est léger, plus il sera isolant.

  • Sa résistance thermique, c’est-à-dire la capacité du matériau à résister aux différences de température. Plus celle-ci sera élevée plus le matériau sera isolant.

Maintenant, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Les matériaux « minéraux » : laine de verre, laine de roche, perlite, expansée ou encore verre cellulaire. La laine de verre est la plus utilisée et la plus avantageuse puisqu’elle peut servir à la fois pour l’isolation intérieure et extérieure.
  • Les matériaux « synthétiques » : Cette catégorie regroupe les polystyrènes expansés et extrudés, le polyuréthane et la mousse phénolique.
  • Les minéraux « naturels » : paille, coton, laine de mouton, chanvre, liège, cellulose de bois, fibres de coco, panneaux de roseaux ou encore plumes de canard. A l’inverse de ne pas être très écologiques, puisqu’ils nécessitent un traitement spécifique pour être résistants contre les risques naturels, ces matériaux sont plus respectueux de l’environnement et vous permettront un confort maximum.

Vous avez toutes les cartes en main, à vous de jouer.

 

Diaporama



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>