14 réflexions au sujet de « Quelle VMC utiliser ?! »

  1. Bonjour M. Brun,

    Il est en effet très important de se poser les bonnes questions au sujet du renouvellement de l’air lorsque l’on traite de basse consommation dans l’habitat.
    Dans chaque démarche de rénovation ou de construction, après l’étude de l’enveloppe (isolation des parois), c’est à la ventilation à laquelle il faut s’attacher.
    Celle-ci est indispensable je le rappelle pour garantir la qualité de l’air intérieur, et pour préserver le bâti.
    C’est donc lorsque l’on évoque le sujet du renouvellement de l’air que l’on arrive sur le sujet de la VMC (pour Ventilation Mécanique Controlée).
    Ce n’est pas le seul moyen d’assurer le renouvellement de l’air dans une maison, en effet, autrefois les occupants renouvelaient l’air en ouvrant les fenêtres sinon, les fuites d’air réparties dans l’habitat assuraient également cette fonction !
    Aujourd’hui, notre rythme de vie, et surtout les techniques d’isolation et d’étanchéité à l’air, ne sont plus compatibles avec ses principes. C’est pourquoi nous avons recours à la VMC.

    Il en existe 3 grandes catégories :

    La VMR pour Ventilation Mécanique Répartie : il s’agit là d’extracteurs répartis dans chaque pièces humides. Ceux-ci assurent un balayage de l’habitat grâce aux entrées d’air dans les pièces de vie.
    Cette solution offre un bon rapport efficacité/cout dans les rénovations de bâtiment très anciens.

    La VMC simple flux : qu’il s’agisse de version auto-réglable ou hygro-réglable, le principe est similaire à la VMR, sauf qu’un seul ventilateur assure toute les extractions, via un réseaux de conduites (réseaux aéraulique) et un caisson de regroupement.

    La VMC double flux : s’est une version optimisée de la VMC simple flux, dans laquelle l’air extrait (chaud) croise dans un échangeur de chaleur l’air neuf (froid) . Cette technique permet de rejeter un minimum de calories dehors. En revanche, cela implique d’avoir 2 ventilateurs, 2 réseaux de conduites aérauliques, un échangeur, une filtration …

    Pour chaque technique, il existe sur le marché une multitude de matériels aux performances parfois très diverses.
    De manière générale, les meilleures performances sont obtenues par ceux utilisant des moteurs à courant continu avec gestion électronique. Pour le type simple-flux, les versions à régulation de débit selon le taux d’humidité ambiante (hygro-réglable) s’avère le plus économe. Pour le type double-flux, le rendement et le dimensionnement de l’échangeur est primordial pour le choix.
    Mais au delà du groupe de VMC lui-même, c’est toute l’installation en particulier le soin apporté dans l’étude et la réalisation des réseaux aérauliques et du niveau d’étanchéité à l’air qui permettent d’obtenir un renouvellement de l’air efficace et peu énergivore.

    Une fois encore, parvenir à la basse consommation, ce n’est pas choisir le meilleur matériel sur le papier, mais c’est aussi savoir s’adresser à des professionnels expérimentés et compétents.

    Paulin HUGUEL
    Conseiller et expert en rénovation Energétique
    Sm2o SARL

      • Habitant dans une maison rénovée BBC depuis 1 an, il est évident pour nous qu’une VMC double flux est essentielle d’une part pour réaliser des économies d’énergie mais aussi pour bénéficier d’un confort optimal. Il faut toute fois ne pas prendre n’importe quelle VMC Double flux (qualité sanitaire des gaines) !
        Pour notre part, nous avions fait le choix de rester avec une simple flux hygro B pour des raisons de coût et pour les travaux (passage de gaines, ouvertures, caissons…) qui auraient été engendrés et nous regrettons. En effet, lorsque l’on a une VMC simple flux dans une maison très bien isolée, les portes des chambres doivent être soient ouvertes durant la nuit soient découpés en bas… afin que l’humidité puisse être capturée par la VMC… Il faut donc être vigilent sur ce point et privilégier la qualité de l’air intérieur .

        • Petite précision pour Violaine qui regrette son choix :

          Quel que soit le système de renouvellement d’air choisi, il faut de toute façon détalonner les portes (si cela n’est pas déjà le cas) de façon à permettre à l’air « neuf » de « balayer » l’ensemble des pièces. Encore faut-il que les entrées d’air et bouches d’extraction soient judicieusement placées !

          Quand à la qualité de l’air intérieur, là c’est une autre histoire. Il est évident qu’un renouvellement d’air permanent obtenu avec une installation double flux n’a rien à voir avec un renouvellement à minima d’une installation simple flux hygro-B.

          Sachez dans tous les cas, que mieux vaut un système même classique, bien conçu, bien dimensionné et bien posé qu’une installation dernier cri inadaptée.

          La rénovation BBC ne doit pas se faire au détriment du confort de vie. S’il y a inconfort, c’est que quelque chose est inadapté.

          Violaine, si vous le souhaitez, nous pouvons peut-être analyser votre cas et vous apporter des solutions.

          Paulin HUGUEL
          Conseiller et expert en rénovation Energétique
          Sm2o SARL à Lutterbach

          • bonjour,je suis en construction d une maison que j isole le mieux possible a fin d obtenir le label bbc.Je me trouve actuellement dans le dur choix de la vmc (double flux ,ou simple flux hygro)car ayant islolé ma maison moi meme ,ainsi que fait mon etanchéitée a l air(mur interieur)ecran par vapeur plafond,bouché tous les pond thermique l ors de la construction,j aurai besoin de vos conseil pour ce choix important,es ce que mon logement n ecessite bien l interet d une vmc double flux ou pas,merci d avance

          • Bonsoir Christophe,
            Je suis étonné que le choix de VMC ne soit pas encore fait alors même que vous parler de label BBC et de votre important niveau d’vaancement (isolation et étanchéité à l’air achevé il me semble).
            En effet, le choix de la VMC doit se faire lors de la phase « étude » avec votre Bureau d’Etudes Thermique (BET).
            Etes-vous bien certain de mettre en oeuvre une labellisation BBC-effinergie ?

            Paulin HUGUEL
            Conseiller et expert en rénovation Energétique
            Sm2o SARL à Lutterbach

  2. Bonjour,

    Monsieur Huguel à tout à fait raison, en parlant d’une vision globale, et de s’adresser à des professionnels.
    La ventilation est la pour apporter un air renouvelé de qualité aux occupants du logement, et d’éliminer une partie de l’humidité dégager par la famille, qui peut aller jusqu’à 60 litres par semaine pour un ménage de 4 personnes.
    Pour aller un peut plus loin, dans la réflexion, la ventilation va apporter un air neuf dans le logement , cette air va circuler dans des gaines ou tuyaux , passer dans des filtres , pour arriver à nos narines. La qualité sanitaire des gaines est très importantes, ainsi que l’entretient des filtres de la machine. Les gaines existe en qualité alimentaire, qui peuvent êtres nettoyées à plus de 95 %,
    ou sous forme de gaines flexibles, qui ne peuvent pas être nettoyées correctement , mais qui devraient êtres changer tous les 5 ans ( ce que personne ne fait ). Un point crucial dans ces systèmes de ventilation double flux , est l’équilibrage des flux, pour que le bâtiment ne soit, ni en sur pression , ni en sous pression. Il y’a lieu de vérifier aussi si un chauffage au bois est installé, qui demande un tirage suffisant……
    Il est très important de penser à la qualité de l’air intérieur de nos constructions ou rénovations, les bâtiments sont de plus en plus étanche, et tous les polluants que nous amenons dans la maison y sont confinés, ce qui fait exploser les quantité de composé organique volatils.
    Les bâtiments basse consommation ou passif existent depuis des années, et l’expérience nous démontre aussi que l’utilisateur à une influence très importante sur la consommation d’énergie, et sur la qualité de l’air de son logement, de part ses activités quotidiennes.

    Jean louis: BBC depuis 2002

    • Bonjour,

      Je profite de l’intervention de M. Ehrard (bonjour Jean-Louis) pour aborder un point qu’il a soulevé ou plutôt pour poser une question : il mentionne en effet le besoin de nettoyage de l’installation, ce qui peut paraitre logique puisque la vmc double flux, a pour vocation, outre le renouvellement d’air du bâtiment, sa filtration. Alors si les filtres sont changeables, comment procéder à un nettoyage des dizaines de metre de gaine (souvent gaines souples en PEHD) qui parcourt les faux plafonds et planchers de nos maisons?

      ET BRAVO POUR CE BLOG,
      Jean-Philippe

      • Bonsoir

        Les gaines ( nouvelle génération ) lisses à l’intérieure et de qualité alimentaire pour certaine , ont l’avantage de pouvoir êtres nétoyées.
        Sur le site ( Allemagne ) d’ un fabricant bien connue ( ZEh……), on trouve un rapport établie par un organisme agréer et indépendant , ou 6 m de tube on été nétoyés avec un aspirateur, la marque et le modèle est donné, et un système de hérisson (comme pour un ramonage de cheminé ), le résultat est de 88 à 95 % sur 3 diférents types de salissures .

  3. Monsieur,
    Notre maison date de 1976. Nous avons changé de place notre sèche linge, qui se trouve actuellement dans une petite pièce vitrée à côté de la cuisine séparée par une grande porte en verre.
    L’évacuation de la buée se fait par cette vitre non doublé et perforée au ø du tuyau d’extraction.
    En hiver il horriblement froid dans cette pièce et la cuisine.
    Un vitrier m’a proposé de faire un double vitrage et de faire l’évacuation en perçant le mur.
    Au plafond de cette pièce au-dessus du sèche linge, il y a des tuyaux de VMC.
    Question : existe-t-il une solution par cette VMC.
    Bien à vous
    Gérard

    Bien à vous
    Gérard

  4. Il n’y a pas à dire, une VMC c’est super utile. C’est même indispensable !
    C’est pour cela que toutes les constructions neuve doivent en être équipées depuis plusieurs années.

    Pour ma part, je préfère la VMC double flux (http://www.vmc-france.com/avantages-vmc-double-flux/) car elle est plus efficace. Certes, elle est plus chère à l’installation, mais dans la durée, elle permet de réaliser des économies de chauffage plus importantes…

  5. Bonjour,
    Je suis tombé par hazard sur votre blog, la vmc est un sujet où je me spose pas mal de question…
    J’ai un projet de construction d’une maison individuelle de +/- 130 m2 avec sous sol complet où je dois respecter la RT2012.
    Je construit dans une zone de moyenne montagne avec des températures assez froides l’hiver.
    Construction en agglo classique avec isolation type isover de 140 + BA 13 + aeroblue pour étanchéité à l’air.
    J’envisage comme chauffage une PAC air /eau et s’est là que les questions arrivent…

    1ère option: une PAC air/eau pour le chauffage et l’ECS + une VMC double flux
    2ème option: une PAC air/eau pour le chauffage seulement et un chauffe eau thermodynamique associé à une VMC HygroB (appareil type AERAULIX de chez ATALNTIC)

    Qu’en pensez vous en terme de coût, de confort…

    Merci pour vos réponses qui me seront bénéfiques…

  6. Quand on a débuté la construction de notre maison, on a eu beaucoup de mal à choisir entre vmc double flux ou simple flux. On en a parlé autour de nous puis on a finit par opter pour le double flux. C’est un peu plus cher mais y’a moins de pertes de chaleur, donc économie de chauffage :) ! On en est content. Si ça peut en aider quelques-uns, j’ai directement acheté un pack vmc sur ce site: http://www.france-ventilation.com/vmc-double-flux-c-295.htm .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>